Faut-il Forcer son Chien à Avancer quand il Refuse ? | La Réponse
Faut-il forcer son chien à avancer quand il refuse ?

Est-ce que je dois forcer mon chien à avancer quand il refuse ? Klemklem vous répond

Vous voyez tous ces gens tirer sur la laisse de leur chien, jusqu’à les traîner sur le sol, comme pour les punir de ne pas vouloir avancer. Ça vous fait de la peine pour ce pauvre toutou qui a sans doute ses raisons pour ne pas vouloir aller à tel ou tel endroit, ou poursuivre la promenade. La peur, l’anxiété, mais aussi la fatigue et bien d’autres raisons peuvent expliquer pourquoi un chien refuse d’avancer en balade. Il est nécessaire d’apprendre à les déceler et à comprendre son animal de compagnie pour répondre à cette question : faut-il forcer mon chien à avancer quand il refuse ? On vous répond en 2 minutes, juste le temps qu’il faut pour établir une relation de confiance avec son chien. Top chrono, c’est parti ! 

Les situations dans lesquelles je ne dois pas forcer mon chien à avancer quand il refuse

Mon chien refuse d’avancer, car il a peur de quelque chose 

Tout comme vous, humain, vous ne voulez pas que l’on vous pousse dans un endroit qui vous effraye, ne forcez pas un chien à avancer lorsqu’il a peur. Voici quelques signes qu’un chien a peur : 

  • Il a les oreilles plaquées en arrière ;
  • Son corps est rigide, tendu ;
  • Il halète rapidement ;
  • Il se lèche le museau plus que de normal ;
  • Il réagit d’une manière qui vous semble disproportionnée ;
  • Et tout autre signe d’un comportement inhabituel. 

Le monde extérieur vous est familier, mais ce n’est pas forcément le cas de votre chien. Cela est d’autant plus vrai la nuit. On vous en parle plus en détail dans l’article Pourquoi mon chien devient agressif le soir. Votre canidé peut facilement être stressé, et ce n’est pas à prendre à la légère.

Mon chien refuse d’avancer en ballade, car il a mal quelque part

Non, votre adorable boule de poil n’est pas un vilain cabot qui fait un caprice. D’ailleurs, il est inutile de crier sur son chien, ou de lui demander de regarder son maître droit dans les yeux et de l’écouter. Beaucoup de propriétaires de chiens font cette erreur, et donnent des coups de collier pour rappeler leur chien à l’ordre. Or, ce n’est pas ainsi que l’on éduque un chien. Essayons d’apprendre à parler chien en listant les signes qu’un chien à mal quelque part :

  • Il boite ;
  • Il gémit ;
  • Il a l’air abattu ;
  • Il évite de se reposer sur une patte en particulier ;
  • Il se lèche une zone en particulier, de manière inhabituelle ;
  • Il ne fait que vomir.

Là encore, la liste n’est pas exhaustive. Vous connaissez votre compagnon de vie quasiment par cœur, il vous revient donc d’observer tout comportement anormal. Et surtout, il est important de prendre rendez-vous chez son vétérinaire si le comportement étrange de son chien persiste. 

Mon chien refuse d’avancer en promenade, car il est fatigué

C’est vrai, entre manger et dormir, il ne fait pas grand chose. Toutefois, votre canidé a lui aussi le droit d’être fatigué. Souvent, vous pouvez le remarquer dès que vous attrapez sa laisse. S’il ne saute pas dessus comme il a l’habitude de le faire pour témoigner son enthousiasme, c’est peut-être que le chien n’a pas envie de se promener. Alors, si vous vivez en appartement et que la balade du soir est obligatoire pour qu’il fasse ses besoins, contentez-vous de faire quelques pas dans le quartier, et rentrez. Ça ira mieux demain ! Et si ce n’est pas le cas, et que votre chien a l’air déprimé, observez-le bien, et n’hésitez pas à aller consulter un vétérinaire si besoin, cela pourrait cacher un mal-être ou une maladie qu’il ne faut surtout pas laisser s’installer. 

Mon chien refuse d’avancer en promenade, car sa laisse ou son collier ne sont pas adaptés

Tout d’abord, veillez à la longueur de la laisse. Si vous vous baladez en ville, vous ne pouvez pas lui laisser une laisse trop longue. En revanche, en campagne, vous pouvez lui accorder plus de liberté afin qu’il se défoule. Dans les deux cas, ne promenez pas votre chien avec une laisse de moins d’1m20, sinon, il n’a aucune liberté de mouvement, et la balade n’est donc pas agréable. 

Quant au collier, oubliez les modèles à clous. Elles font souffrir votre animal. Il en va de même pour les colliers trop serrés qui l’étranglent lorsqu’il s’éloigne trop, d’où le fait qu’il refuse d’avancer. Privilégiez un collier ou un harnais adapté. Pour vous en assurez, n’hésitez pas à demander l’avis de votre vétérinaire qui vous conseillera un modèle adapté à sa morphologie. 

Comment faire quand mon chien refuse d’avancer en promenade ? 

Faire des pauses pendant une balade pour laisser son animal se reposer

Cela est d’autant plus important avec un chiot. Les jeunes chiens dont la croissance n’est pas terminée ne peuvent pas se promener aussi longtemps que les chiens adultes. Par ailleurs, certaines races dont les pattes et les articulations sont particulièrement fragiles ne supportent pas les grandes balades. 

Si ce n’est pas le cas de votre chien, assurez-vous tout de même de respecter son rythme. Enfin, avant même de partir vadrouiller, vous pouvez observer s’il est en forme ou non, et adapter la distance et la cadence. 

Jouer pendant la promenade avec son chien 

La balade ne doit pas se résumer au quart d’heure dans le quartier pour faire ses besoins, surtout si vous avez un chien en appartement. Votre toutou a besoin de se dépenser, de se dégourdir les pattes pour de vrai ! Alors, on ne va pas se promener les mains dans les poches, on prend la balle, le nœud de corde, ou son jouet préféré, et on passe 15 min à jouer au parc ! 

Montrer à son chien que l’on aime se balader avec lui

Aussi simple que cela puisse paraître, ne pas aborder la petite balade du soir comme une corvée sera positif pour vous, et pour votre boule de poile. Combien de personnes voit-on promener leur chien les yeux rivés sur leur téléphone ? Forcément, votre chien s’ennuie, si bien qu’il n’associe plus la balade à un moment de plaisir. C’est également pour cela que certaines personnes vous diront que votre chien refuse d’avancer pour attirer votre attention. Là encore, le jeu est un bon moyen de partager un moment de convivialité avec son chien. N’oubliez pas que ce petit être vivant est très intelligent, et qu’il ressent nos émotions !

Donner des friandises à son chien pour le faire avancer

Nous avons rarement été aussi proche de l’image de l’âne et de la carotte. Attention toutefois, le but n’est pas de gaver son chien avec des friandises, ni de l’acheter avec ces petites douceurs. Toutefois, il est intéressant d’instaurer un rituel de sortie avec son chien pour qu’il aime se promener. Une friandise avant d’aller marcher, pendant la promenade, ou à la fin, c’est vous qui voyez, selon ce qui fonctionne le mieux avec votre propre sac à puces. 

Consulter un vétérinaire quand mon chien refuse de marcher  

Cette dernière option est parfois nécessaire lorsque, malgré les efforts mis en place, Médor reste figé sur place. Observez son comportement tout au long de la journée, et notez les éléments qui vous interpellent, afin de pouvoir les signaler au professionnel de la santé animale lors d’un rendez-vous. Ce sera l’occasion de vous rassurer sur l’état de santé de votre chien, et de faire une visite de contrôle ! Soyez bienveillant envers votre toutou qui essaye très certainement de vous faire passer un message. 

 ♡

La team Klem Klem

1 commentaire

  1. Artificial intelligence creates content for the site, no worse than a copywriter, you can also use it to write articles. 100% uniqueness, scheduled posting to your WordPress :). Click Here:👉 https://stanford.io/3FXszd0

Laisser un commentaire